FORWARD
Now Reading:

Shimon, Flow, Wavenet : des robots artistes ?

La création artistique n’est plus exclusivement réservée aux humains. Et pour cause ! Shimon, le premier robot capable d’écrire ses propres compositions musicales a vu le jour en juin dernier. D’autres robots ont déjà fait leurs preuves en jouant du Rock comme des humains. D’autres encore peuvent même improviser. Zoom sur ces nouveaux robots qui pourraient créer sans intervention humaine.

 

Conçu par le Centre Georgia Tech, Shimon est le premier robot capable de création artistique dans sa forme la plus pure : il peut écrire ses propres morceaux avant de les jouer.

 

Vidéo de Shimon jouant la Marimba

 

Deep Learning

Si Shimon peut composer des créations originales, c’est grâce à ses réseaux neuronaux artificiels, où 5 000 morceaux de jazz ainsi que des milliers de notes différentes ont été chargées. C’est aussi grâce au deep learning. Au début, il jouait main dans la main avec des humains : si on lui jouait quatre premières notes, il suivait. Puis, il a appris à jouer avec eux mais en faisant des notes et des morceaux différents. Maintenant, il est capable de jouer seul : il sait piocher des notes et des morceaux dans sa mémoire pour produire une performance spécifique à un moment donné.

 

Des machines et de la musique

Ce n’est évidemment pas la première fois qu’une machine peut créer de la musique : un nombre croissant de logiciels accessibles au public comme Flow peuvent générer des musiques originales de manière autonome. Les applications d’intelligence artificielle ont aussi composé des morceaux. Mais apprendre aux machines de penser de manière créative, c’est un autre projet qui reste inabouti.

 

Le groupe Compressorhead Ace of Spades sur scène

 

Improvisation

WaveNet est un deep neural network (réseau d’apprentissage profond en français) conçu pour générer de l’audio brut et créé par des chercheurs au centre d’intelligence artificielle DeepMind. Cette technique est capable de générer des voix aux allures humaines et naturelles (en faisant des samples de discours humains) et donc n’importe quel type de bande audio, musique inclue.

 

Des possibilités infinies

Ce genre de technique offre de multiples possibilités : jouer des instruments compliqués ; composer un orchestre avec qu’un seul robot ; pouvoir, pour un chanteur lyrique être accompagné d’un orchestre à moindre coût ; permettre aux humains de découvrir de nouveaux scénarios musicaux ; pouvoir étendre leur potentiel créatif à l’aide des machines.

Mais est-ce que cela signifie pour autant que les robots deviendront des artistes à part entière ? Pas pour le moment en tout cas.

 

Sources : RTSFrance Info

 

 

Written by

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *