FORWARD
Now Reading:

Ce qu’il faut retenir du Look Forward Fashion Tech Festival

A quoi ressemblera la mode dans le futur ? Le Look Forward Fashion Tech Festival, organisé à la Gaité Lyrique du 28 juin au 2 juillet 2017, nous a offert un aperçu. Il a également présenté des stylistes visionnaires venant des quatre coins du monde qui ont fait des expériences : nouvelles matières, vêtements interactifs, imprimés animés grâce à des applications mobiles dédiées…  Bienvenue dans la mode à l’heure 2.0

Impression 3D

Dans le futur, vous dessinerez et imprimerez vos vêtements de chez vous. C’est en tout cas ce que suggèrent les artistes Danit Peleg et Maartje Dijkstra, qui ont créé des robes en impression 3D. « The Birth of Venus » (ci-dessous) est en filament FilaFlex, un plastique flexible et très extensible (il peut s’allonger jusqu’à 700% et reprendre sa forme initiale !). Le rendu est fluide, élégant et la liberté de mouvement est totale. Cette création a été présentée au public à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des jeux Paralympiques en 2016.

.

The Birth of Venus, Danit Peleg, 2016

.

« Transwarm Entities » (ci-dessous) est une robe composée d’une multitude de fragments imprimés en 3D et assemblés à la main avec des morceaux de cuir, résultant un ensemble aussi complexe que harmonieux. Les drones qui l’accompagnent prolongent la tenue en gravitant au rythme d’une musique choisie, grâce à un système fonctionnant avec des ondes radio.

.

Maartje Dijkstra, Transwarm Entities, Pays-Bas, 2017

.

Biomémitisme et Silhouettes augmentées

Le principe du biomimétisme est d’innover en s’inspirant des formes, des processus et des fonctions des organismes vivants. En suivant ce procédé de création, Birce Ozkan a imaginé une veste avec microcontrôleur, servomoteur et boussole électronique intégrés pour pouvoir détecter les pôles magnétiques. Le but est de permettre au porteur du vêtement de développer un nouveau sens, une orientation naturelle similaire à celle des oiseaux : les plumes de la veste s’agitent dès qu’on se dirige vers le pôle Nord. Le fondateur de la startup Cyborg Nest (qui a créé un boîtier indiquant le Nord à implanter directement dans la poitrine) affirme que leur produit offre un nouveau sens capable de modifier la mémoire et la perception de la réalité.

.

Augmented jacket, Birce Ozkan, 2016

.

Birce Okzan et Betty Quinn ont également créé un vêtement connecté pour aider les humains à se retrouver, mais pas en fonction des pôles magnétiques. Les stylistes se sont concentrées sur l’activité cérébrale : « Enlightement » est une jupe interactive connectée à un casque d’électroencéphalographie (EEG). Les données d’activité cérébrale sont retranscrites avec le papillon cousu sur le devant. Plus le porteur du vêtement entre dans un état de pensée ou de méditation intense, plus les ailes battent vite. La jupe est donc une invitation à réfléchir et se concentrer sur soi.

 

« Enlightement », Birce Okzan et Betty Quinn

 

CuteCircuit, The Sound Shirt, 2015-2016, Angleterre

.

De la musique avant toute chose

La marque CuteCircuit et Anouk Woody ont pensé des vêtements qui permettent de ressentir ou de créer de la musique en temps réel. « The Sound Shirt » est une chemise créée par CuteCircuit en tandem avec l’orchestre Junge Symphoniker de Hamburg. Grâce à elle, les personnes malentendantes peuvent vivre l’expérience de l’orchestre : un système convertit les signaux audio en vibrations plus ou moins fortes en fonction des notes, pour apporter un maximum de sensations. Plus précisément, les sections de basses graves sont ressenties dans le bas du torse, tandis que les plus aigües sont localisées dans le haut du vêtement. La « Speaker Dress » de Anouk Woody permet quant à elle de composer de la musique avec le corps et de la diffuser en temps réel – transformant le porteur du vêtement en « enceinte ambulante ». La robe offre ainsi une liberté totale de création, en plus de donner, il faut bien l’avouer, un superbe look de Princesse de l’espace.

Speaker Dress

.

Réalité augmentée : au-delà de la matière

La réalité augmentée ouvre des perspectives intéressantes pour les stylistes. Kailu Guan a dessiné une ligne sur le thème du Japon avec différentes matières, couleurs et motifs. Grâce à une application dédiée, les tissus s’animent dans un univers en 4D. Le vêtement vit donc aussi bien dans le réél que dans le virtuel et devient une expérience interactive et immersive.

.

Kailu Guan, KG Project, Chine, 2016

.

[masterslider id= »4″]

.

Plus d’infos : Gaîté lyrique

Written by

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *